navigation

1979 : Loi de Hofstadter 23 novembre, 2009

Posté par dailymanager dans : efficacite,encadrement,histoire,operations , trackback

La loi de Hofstadter (ou Loi de glissement de planning) est une loi empirique concernant la difficulté de la planification dans le domaine de la recherche et du développement. Elle est typiquement constatée dans la gestion de développements logiciels.

La loi de Hofstadter déclare que :

« Ça prend toujours plus de temps qu’on croit, même en prenant en compte la loi de Hofstadter. »

Cette loi a été énoncée par l’universitaire américain Douglas Hofstadter dans son oeuvre-phare, Gödel, Escher, Bach, les brins d’une guirlande éternelle (Gödel, Escher, Bach: An Eternal Golden Braid[1]) (1979, Prix Pulitzer en 1980). Derrière une formulation facétieuse, la loi de Hofstadter rend compte d’une difficulté universelle : il est pratiquement impossible de prévoir le temps qui sera nécessaire à l’accomplissement d’une tâche complexe. Cette impossibilité est mise en exergue par le caractère auto-référentiel de la phrase qui se cite elle-même : de ce fait, elle introduit l’imprédicativité ou « raisonnement en boucle ».

Dans les développements informatiques les méthodes agiles prétendent prendre en compte la difficulté évoquée par la loi de Hofstadter.

En savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/Hofstadter%27s_law

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sitehgeo4 |
"L'arbre qui tombe peut fai... |
Dra. Monica Guia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | citoyen
| Petite écologie d'un insect...
| SonyaT