navigation

Thank God it’s Friday 15 juillet, 2009

Posté par dailymanager dans : contexte,encadrement,equipe , trackback

TGIF – « Thank God It’s Friday »

Bien que « God » n’ait pas grand chose à voir avec la moitié des expressions américaines qui l’apostrophent, cette sympathique expression exprime la joie qu’on ressent en sachant que la semaine de travail va officiellement prendre fin pour deux jours de congé, si ce n’est pas plus.

Le terme a été émis par le disk jockey Jerry Healy sur la station de radio WAKR au début des années 1970. L’expression a également été popularisé par le film 1978 avec Donna Summer, « Thank God It’s Friday ». L’expression est également devenu matériel publicitaire et promotionnel. Sur les campus universitaires dans le début des années 1970, la partie de la phrase abrégée en « TG » s’est associé à la bière le vendredi après-midi, les « parties » ayant habituellement lieu à l’extérieur.

 

Thank God it's Friday dans contexte tgif21

 

Après, l’imagination fait le reste. Si la semaine est bien trop longue, on peut s’en plaindre dès le jeudi : TGIFT avec « Tomorrow ». Evidemment, avec un « Fucking » dans le texte, ça prend toute son ampleur : TGIFF. Et puis avec un « Fuck-up » pour une expression de rage urbaine : TGIFUF. Les variations sont innombrables, comme FGIATDW : Thank God it’s a three day week end. ça se décline avec four, five et seven. Pour les moins endurants, il y a même TGIAF Thank God it’s almost Friday. Jusqu’au TGIKFF Thanks God it’s Kung fu Friday, expression incompréhensible si on ignore que c’est vendredi après midi les séances de films de kung fu au cinéma.

TGICTF pour Thank God Its Camel Toe Friday. Là il faut expliquer parce que ça vient de loin. Il faut revenir au « Casual Friday », voire « Super Casual Friday ». Dans certaines structures d’entreprise vendredi a été mis de côté comme un jour facultative pour participer à un amusant exercice de team building. Pour une bonne TGICTF, des tenues confortables, des pantalons larges, des jeans serrés, et même des collants. Et si vous ne savez pas ce qu’est un pied de chameau, je vous renvoie à wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Cameltoe. « Thank God Its Camel Toe Friday », c’est évident.

Attention aux pièges, une expression qui ressemble à notre sujet : TGILF. Mauvais genre de se tromper d’acronyme à la machine à café : Teenage Girl I’d Like to Fuck.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Et bien parce que la management récupère tout, même les plus petites modes linguistiques… pour les détourner et les rendre positives et productives !

Car figurez vous qu’il existe l’acronyme TGIM : thank God it’s Monday. A part les jours de pont, je ne sais pas qui pourrait bien s’écrier ça. Un slogan d’employé modèle, en quelque sorte.

La riposte n’a pas trainé : TGMIO  Thank God Monday Is Over, avec pour le reste de la semaine TGINM, Thank God It’s Not Monday.

Peter is a sick man on the first day of every week. But when he isn’t down with a case of the Mondays, he is TGINM’ing. 

Heureusement, cette semaine commence un mercredi… !

En savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/TGIF

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sitehgeo4 |
"L'arbre qui tombe peut fai... |
Dra. Monica Guia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | citoyen
| Petite écologie d'un insect...
| SonyaT