navigation

1986, Théories de Deming 29 décembre, 2008

Posté par dailymanager dans : amelioration,histoire , trackback
W. Edwards Deming (1900 – 1994) était un statisticien, professeur, auteur, conférencier et consultant américain. A partir de 1950, il enseigna aux dirigeants d’entreprise comment améliorer la conception (donc l’entretien), la qualité, les tests et la vente des produits par diverses méthodes, dont l’application de méthodes statistiques. On considère qu’il est la personne non originaire du Japon ayant eu le plus d’influence sur l’industrie et les entreprises japonaises.
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Edwards_Deming
1986, Théories de Deming dans amelioration 180pxwedwardsdeming

L’apport le plus connu de Deming en matière de Management de la qualité est synthétisé dans la Roue de Deming. Nom un peu usurpé car Deming n’en est pas l’inventeur mais le vulgarisateur, il s’agit d’une illustration de la méthode de gestion de la qualité PDCA (Plan-Do-Check-Act).

Cette méthode comporte quatre étapes, chacune entraînant l’autre, et vise à établir un cercle vertueux. Sa mise en place doit permettre d’améliorer sans cesse la qualité d’un produit, d’une œuvre, d’un service…

Roue de Deming

  1. Plan : Préparer, Planifier (ce que l’on va réaliser)
  2. Do : Développer, réaliser, mettre en œuvre (le plus souvent, on commence par une phase de test)
  3. Check : Contrôler, vérifier
  4. Act (ou Adjust): Agir, ajuster, réagir (si on a testé à l’étape « Do », on déploie lors de la phase « Act »)

On a francisé cete méthode par le terme PODC: « Planifier, Organiser, Diriger et Contrôler ».

L’apport moins connu de Deming est paradoxalement le plus important. Contrairement à une idée reçue, son but n’était pas d’améliorer le management actuel en lui ajoutant une composante qualité, mais de le transformer de fond en comble. Il réfute ainsi l’existence d’un management de la qualité, puisque selon lui, la préoccupation de la qualité est au coeur du management.

Pour mener à bien la transformation du management d’une organisation, Deming a énoncé 14 points de principe :

  1. Garder fermement le cap de la mission de l’entreprise en améliorant constamment les produits et les services.
  2. Adopter la « nouvelle philosophie » de management et conduire le changement d’une main sûre.
  3. Faire en sorte que la qualité des produits ne demande qu’un minimum d’inspection. Intégrer la qualité dès la conception du produit.
  4. Mettre fin à la pratique des achats au plus bas prix. Chercher plutôt à réduire le coût total. Réduire au minimum le nombre de fournisseurs par article, en établissant des relations à long terme de loyauté et de confiance.
  5. Améliorer constamment tous les processus de production et de service, ce qui entraînera une réduction des coûts.
  6. Instaurer une formation permanente pour tous les cadres et tous les membres de la société.
  7. Instituer le leadership, nouvelle forme de direction ayant pour but d’aider les personnes à mieux remplir leur mission.
  8. Faire disparaître la crainte, en sorte que chacun puisse travailler efficacement pour sa société.
  9. Renverser les barrières entre les départements. Le travail en équipe de toute l’entreprise doit prévoir les problèmes qui peuvent apparaître au cours de la réalisation et de l’utilisation des produits.
  10. Eliminer les exhortations, les slogans et les objectifs qui demandent aux ouvriers d’atteindre le zéro-défaut et d’augmenter le niveau de productivité.
  11. Eliminer les quotas de production, la direction par objectifs et éliminer toute forme de direction par les chiffres.
  12. Supprimer les obstacles qui privent les ouvriers, agents de maîtrise, ingénieurs et cadres de leur droit à la fierté du travail.
  13. Instituer un programme énergique d’éducation et d’amélioration personnelle.
  14. Mettre tout le personnel à l’œuvre pour accomplir la transformation.

Parmi ces 14 points, la moitié au moins sont allégrement transgressées dans les pratiques de management que nous connaissons. Il faut dire que cela n’a vraiment pris qu’au Japon. Et malgré cette success stroy, les managers occidentaux sont trop peu enclins à se laisser tenter par ce genre de changement de leurs méthodes.

Depuis les premiers séminaires de Deming au Japon, un grand nombre d’universités se sont mises à y enseigner le management comme science, se différenciant du registre des universités américaines.

Noter que le Prix Deming est la plus haute récompense décernée à une entreprise pour son excellence dans le management.

En savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Roue_de_Deming

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sitehgeo4 |
"L'arbre qui tombe peut fai... |
Dra. Monica Guia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | citoyen
| Petite écologie d'un insect...
| SonyaT