navigation

1986, Kaizen 30 septembre, 2008

Posté par dailymanager dans : histoire , trackback
Masaaki Imai  (1930 – ) est né à Tokyo, où il également effectué ses études. En 1962, il fonde la Camridge Corp., une société de recrutement de cadres tournés vers des carrières internationales. Il deviendra connu dans le domaine des organisation et du management avec sa formalisation des principes du Kaizen.http://en.wikipedia.org/wiki/Masaaki_Imai 1986, Kaizen dans histoire images

Le Kaizen est une des composantes du Toyotisme, dont je vous ai parlé hier, alors j’enchaîne. Un peu arbitrairement, comme tous mes articles « histoire », j’ai daté  le toyotisme à partir de 1962, mais il faudra attendre les crises des années 70, pour que le monde occiental s’intéresse à ces nouvelles approches des organisations.

En 1986, Masaaki Imai fonde le Kaizen Institute pour accompagner les entreprises de la côte ouest américaines à intégrer ces principes qui ont permis le boom économique japonais et la bonne tenue face aux chocs pétroliers.

En japonais, Kaizen signifie « amélioration continue ». Il s’agit d’apporter des petites améliorations au quotidien. Masaaki Imai identifie les éléments en action dans une entreprise qui a choisi la voie Kaizen :

Le Kaizen est devenu plus populaire en occident par l’utilisation du Kaizen Blitz, on parle parfois de Kaizen Flash. La « corvée d’entraide » représente un groupe d’individus à qui on impose de s’entraider pour passer collectivement au dessus d’une problématique. Ainsi, au lieu d’un audit transverse et partiel qui dure des mois, 5 jours sont suffisants pour réaménager complètement une usine, un atelier, un entrepôt. Ces 5 jours servent à cartographier le processus actuel, à développer le nouveau processus, à en faire une analyse détaillée, à développer les nouvelles instructions de travail, préparer le plan d’implantation (gestion de projet), et faire un plan de communication.

Cette démarche s’oppose à l’approche brutale occidentale du « on jete tout et on recommence ». Il s’agit d’une des caractéristiques des sociétés que j’ai pu cotoyer : la réorganisation permanente, planifiée sur plusieurs mois. Kaizen ne nécessite pas d’énorme vague et de financement de réingénierie, il demande à chacun d’améliorer peu à peu l’environnement et l’efficacité de travail. Certains vont jusqu’à associer le Kaizen à la philosophie, d’autres y voient une pratique d’accompagnement graduel au changement. 5 jours de chantier complet et impliquant tous les acteurs… une autre façon de repenser les réorganisation sourdes et longues, qui se préparent en en catimini pendant des mois et qui mettent trop longtemps à se mettre en place.
Toute la philosophie du Kaizen réside dans cette phrase : « Fais le mieux, rends le meilleur, améliore le même s’il n’est pas cassé, parce que si nous ne le faisons pas, nous ne pouvons pas concurrencer ceux qui le font. »

On retrouvera cette approche managériale dans toutes les stratégies d’amélioration continue. Pour ne citer que les plus connues :

En savoir plus :

http://www.qualitydigest.com/june97/html/imai.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Kaizen

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sitehgeo4 |
"L'arbre qui tombe peut fai... |
Dra. Monica Guia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | citoyen
| Petite écologie d'un insect...
| SonyaT